Appel adressé à toutes les branches pour protéger l'eau

par Marketing (commentaires : 0)

L'eau comme élixir de vie : la Journée mondiale de l'eau met l'accent sur la protection de l'eau potable et des nappes phréatiques. Le parti politique des Verts au Parlement régional de Bavière exige du Gouvernement qu'il accélère la mise en œuvre de mesures. Plusieurs branches démarrent leurs propres initiatives.

 

De l'avis de la fraction des Verts au Parlement régional de Bavière, des périodes de sécheresse en été ainsi que la pollution due aux nitrates et aux pesticides font partie des plus grands dangers pour l'eau potable et les nappes phréatiques. Le parti profite de la Journée mondiale de l'eau le 22 mars pour adresser une liste de revendications au Gouvernement fédéral. Leur credo : mettre rapidement en œuvre des mesures pour protéger l'eau préventivement. Différents groupes professionnels, en l'occurrence des agriculteurs, ingénieurs, architectes, profitent également de la Journée mondiale de l'eau pour faire avancer des projets et adresser un appel à la population.

Selon le communiqué, Christian Hierneis, porte-parole de l'environnement des Verts, met en garde : Les nitrates et pesticides sont arrivés dans les nappes phréatiques, de plus un cinquième de nappes phréatiques en moins s'est reformé en moyenne en Bavière au cours des précédentes années. « En Bavière, nous tirons les trois quarts de l'eau potable à partir des nappes phréatiques. »

Meilleure protection de l'eau potable et des nappes phréatiques

Les Verts exigent du parlement régional de fixer par décret « que des mesures renforcées doivent être prises et mises en œuvre en Bavière pour protéger l'eau potable et les nappes phréatiqueen raison de la diminution du renouvellement des nappes phréatiques au cours des dernières années ».

En font partie la protection contre la surfertilisation et la pollution dues aux pesticides et aux résidus de médicaments ainsi que le soutien des communes lors du développement d'infrastructure pour la rétention des eaux, afin que, par exemple, on puisse utiliser à l'avenir pour les toilettes et les installations d'irrigation non pas de l'eau potable mais de l'eau de pluie. Hierneis critique le fait que le Gouvernement fédéral a annoncé il y a 6 mois au parlement régional vouloir faire avancer la protection de l'eau, « cependant, 6 mois plus tard, il semble qu'elle soit à nouveau oubliée. ».

Ministre de l'Environnement sur la défensive

« Le thème de l'approvisionnement en eau est une priorité absolue », répond Thorsten Glauber, Ministre de l'Environnement de Bavière, dimanche dans un communiqué de presse. Michaela Kaniber, Ministre de l'Agriculture de Bavière, a aussi ré-expliqué dimanche la volonté de créer un système d'irrigation durable. Pour cela, il convient d'utiliser plus les eaux de surface que les nappes phréatiques, indique un communiqué de presse du Ministère. En hiver, l'eau doit être prélevée des fleuves et être stockée dans des réservoirs pour une irrigation ultérieure.

« Au lieu de faire des annonces grandioses, le Gouvernement fédéral doit enfin faire ses devoirs en suspens depuis des années en matière de politique de l'eau pour la Franconie », exige Volkmar Halbleib, député du SPD pour la Franconie, dans un communiqué dimanche. Le Gouvernement doit présenter un concept global pour l'irrigation des vignes, des forêts et des champs en Franconie.

Une grande alliance pour la protection de l'eau

Différentes branches se sont fixé la protection de l'eau comme objectif. La Chambre de l'ordre des architectes de Bavière, la Chambre des Ingénieurs de Bavière, l'Association des villes et des communes de Bavière ainsi que l'Association pour l'industrie de l'eau, les eaux usées et les déchets en Bavière se sont regroupées pour former une alliance. Selon le communiqué, elles exigent de la politique, de l'industrie, du bâtiment et de la population de gérer les ressources en eau de manière sensible. Citons entre autres planifier la protection contre les crues et le stockage de l'eau lors du développement de lotissements ainsi qu'aménager des surfaces perméables à l'eau au lieu de les imperméabiliser.

Dans le Haut-Palatinat, onze sociétés d'approvisionnement en eau issues de la région de Ratisbonne, Burglengenfeld et Neumarkt déclarent s'être engagées volontairement avec des agriculteurs pour pratiquer à l'avenir une gestion des terres respectueuse des nappes phréatiques contribuant ainsi à assurer la qualité de l'eau potable.

Éviter la pollution de l'eau potable

« En tant que sociétés d'approvisionnement en eau, nous nous sentons obligées de protéger l'eau d'influences négatives et de prendre des mesures avec les agriculteurs, les experts du sol et les hydrogéologues en exercice », explique Franz Herrler, Président du groupe « Trinkwasserschutz Oberpfälzer Jura (Protection de l'eau potable Haut-Palatinat Jura) ». À l'avenir, la pollution de l'eau potable par des substances nocives telles que les nitrates et les produits phytosanitaires doit être le plus possible diminuée voire empêchée. (dpa/amo)

https://www.zfk.de/wasser-abwasser/wasser/branchenuebergreifender-appell-zum-wasserschutz, Extrait du 21/03/2021

Retour