La sécheresse qui affecte les communes suisses appelle à économiser l'eau

par Marketing (commentaires : 0)

Certaines régions sont actuellement aux prises avec la sécheresse. Dangers, mesures et perspectives d'avenir.

Mercredi, 18/07/2018, 19h19

Situation actuelle : à l'heure actuelle, la sécheresse touche principalement la région de la Suisse orientale, mais aussi les cantons de Zurich, Zoug et Argovie. Le Valais et l'Engadine gémissent également sous la canicule.

Les problèmes : le manque de précipitations et l'évaporation rapide entraînent des sols secs – jusqu'à un mètre de profondeur.

Selon Sonia Seneviratne, spécialiste de l'environnement à l'ETH Zürich, la sécheresse a également un impact sur les cours d'eau et les lacs. Un niveau d'eau bas peut être dangereux pour les poissons : Non seulement le milieu naturel peut devenir massivement plus petit, mais la température de l'eau peut aussi augmenter en conséquence. Si la température de l'eau atteint plus de 18 degrés, les animaux ne survivent pas. Dans les cas extrêmes, un niveau d'eau bas peut également restreindre la navigation.

La chaleur peut également mettre en danger les réserves d'eau potable. Selon l'Office fédéral de l'environnement (OFEV), le niveau des eaux souterraines et des sources n'a cessé de baisser au cours des trois derniers mois en raison de précipitations beaucoup trop faibles. À l'heure actuelle, les niveaux d'eau varient entre les valeurs normales et faibles. Et même les orages locaux ne peuvent guère améliorer la situation. Cependant, l'eau potable et l'eau industrielle ne sont actuellement pas menacées.

Le risque d'incendies de forêt augmente avec la sécheresse. Dans de nombreuses régions du canton des Grisons, une interdiction absolue du feu dans les forêts et à proximité celles-ci est actuellement en vigueur. Une amélioration de la situation n'est pas en vue pour l'instant, car il n'a pas plu intensément depuis plusieurs semaines.

La carte des risques d'incendie de forêt ne doit pas nécessairement correspondre à celle de la sécheresse. Si la sécheresse générale tient également compte de facteurs tels que les niveaux d'eau et le débit d'eau, le risque d'incendie quant à lui se limite exclusivement sur les forêts.

Les mesures : en raison de la période de sécheresse actuelle, les niveaux d'eau en amont de la Thur, par exemple, ont si fortement baissé que les poissons ont dû être déplacés vers le cours inférieur de la rivière. Selon Dominik Bonderer, porte-parole de la Direction des travaux publics du canton de Zurich, cette mesure s'est avérée nécessaire à plusieurs reprises ces dernières années. Cela serait également lié aux conditions du sol de la Thur. Dans la zone affectée, l'eau s'infiltre plus rapidement.

Des municipalités comme Hittnau (ZH) appellent à économiser l'eau. Étant donné la baisse considérable du niveau des sources locales et le niveau extrêmement bas des eaux souterraines, les autorités ont déconseillé d'utiliser l'eau de source pour le lavage de véhicules ou l'arrosage de la pelouse. Hittnau a déjà fermé la fontaine du village.

Le canton de Thurgovie par exemple a décrété une interdiction de prélèvement d'eau. En raison de la chaleur, les ruisseaux et les rivières véhiculent trop peu d'eau. Il est donc interdit d'y prélever de l'eau jusqu'à nouvel ordre. Le lac de Constance, le Rhin, les eaux souterraines et les eaux de source constituent des exceptions à cette disposition. L'interdiction affecte particulièrement les agriculteurs, puisqu'ils pompent également l'eau des ruisseaux pour assurer l'irrigation de leurs champs.

Les prévisions : selon les prévisions actuelles, aucun retour à la normale n'est en vue. D'après le météorologue Felix Blumer, il faut s'attendre à de la pluie samedi, mais de petites quantités de précipitations ne sont pas suffisantes pour s'infiltrer dans le sol.

Et la situation est loin de s'améliorer : en raison du changement climatique, il faut s'attendre à des sécheresses plus fréquentes dans le sud de l'Europe, y compris dans le Tessin. Selon Sonia Seneviratne, spécialiste de l'environnement à l'ETH Zürich, les mesures de précipitations ont déjà confirmé cette tendance. En Europe du Nord par contre, les prévisions annoncent de fortes précipitations. Les Alpes suisses se situant exactement entre les deux, on ne sait pas exactement comment le changement climatique affectera les contreforts alpins. Certaines études prédisent une tendance à l'assèchement – d'autres non. Les mesures de précipitations ne révèlent jusqu'ici aucune tendance.

SRF, Sécheresse en Suisse, « Les communes appellent à économiser l'eau » : https://www.srf.ch/news/schweiz/trockenheit-in-der-schweiz-gemeinden-rufen-zum-wassersparen-auf , article consulté 25/06/2019.

Retour