Le Besòs touché par une catastrophe environnementale suite à un incendie dans une usine de produits chimiques

par Marketing (commentaires : 0)

Le Besòs touché par une catastrophe environnementale suite à un incendie dans une usine de produits chimiques

L'incendie qui a ravagé une usine de Montornès a contraint au confinement de la population et provoqué le déversement de substances toxiques dans un affluent du fleuve

Un incendie de grande ampleur s'est produit hier matin dans des installations de recyclage de solvants et de déchets industriels dans le parc d'activité Can Buscarons de Baix à Montornès del Vallès, créant un véritable chaos aux impacts multiples. Les écoulements qui ont suivi l'intervention des pompiers pour maîtriser le feu se sont directement déversés dans la rivière Mogent, un affluent du Besòs. Leur toxicité est telle qu'on déplore la perte de centaines de poissons.

L'imposante colonne de fumée que l'on pouvait voir jusque Vallès, Maresme et Barcelone et l'émission de gaz toxiques ont contraint les autorités à prendre des mesures de confinement à l'égard des habitants de Montornès et des communes avoisinantes (Vilanova del Vallès, Montmeló et Martorelles) pendant plusieurs heures. Peu après 11 h, la protection civile a limité les recommandations de confinement aux personnes fragiles (les malades, les enfants et les personnes âgées) résidant dans ces communes. Dans la soirée, une fois le feu maîtrisé, les pompiers ont pu l'éteindre au niveau des deux réservoirs et sceller la fuite décelée sur l'un des deux. Les flammes ont ravagé la quasi-totalité de l'usine.

En raison de cet incendie qui a mobilisé une trentaine d'équipes de pompiers, la Catalogne a activé le plan d'urgence extérieure du secteur chimique (Plaseqcat) vers 1 h du matin. Au total, environ 250 personnes ont été évacuées, dont les employés de l'usine de traitement des eaux usées (EDAR) de Montornès, implantée dans la même zone industrielle.

 

« Pere Aguiló, directeur des opérations du Consorci del Besòs-Tordera, a précisé que l'EDAR avait fonctionné correctement et que le traitement des eaux usées n'avait pas été interrompu bien que l'usine ait été évacuée en raison de sa proximité avec le lieu de l'incendie. L'usine de filtration a été gérée à distance depuis le siège du Consorci, à Granollers, et traite actuellement toutes les matières qui se sont déversées dans les égouts et le réseau d'assainissement ».

L'enquête sur les causes de l'incendie a été confiée aux Mossos, les forces de police de Catalogne. L'entreprise a déjà été sanctionnée à deux reprises par la généralité de Catalogne et a déjà écopé d'une amende de 10 000 euros pour des raisons environnementales et d'une amende de 48 000 euros pour des problèmes d'entreposage, mais en aucun cas pour des questions d'ordre environnemental, selon le ministère du territoire et de la durabilité.

Suite aux actions entreprises par les pompiers pour maîtriser l'incendie, des résidus se sont déversés directement dans la rivière Mogent ce qui a provoqué la mort de dizaines de poissons et anguilles en voie d'extinction dans le Besòs. Sur leur compte Twitter respectif, les maires, Laura Campos et Núria Parlon, ont dénoncé cette catastrophe environnementale. « Laura Campos a déploré un désastre écologique pour le Besòs. L'incendie de l'usine […] et le déversement de solvants dans la rivière ont nui au milieu aquatique à partir de Montcada ». « Núria Parlon a souligné que l'incendie de Montornès avait été désastreux pour le parc fluvial du Besòs et que ses conséquences risquaient d'être dévastatrices. »

Le Besòs
Le Consorci del Besòs se dit « préoccupé »

C'est comme si le fleuve était en feu, à différents points de captage du Congost et du Besòs, surtout après Montornès et Montmeló, où l'immense rideau de feu et l'épaisse fumée noire qui ont survolé les eaux fluviales sur plusieurs kilomètres ont eu un impact considérable. En parallèle, l'incendie a provoqué la fermeture de la route BV-5001 et a perturbé le trafic sur la R2 et la R8.

Pere Aguiló et l'équipe du Consorci del Besòs se disent « préoccupés » par cette catastrophe environnementale, mais restent prudents et se gardent de toute déclaration précipitée. « Nous attendons une dernière réunion qui aura lieu ce jour afin de voir si nous pouvons accéder aux installations de l'EDAR. Nous tenterons ensuite d'analyser la qualité de l'eau à divers moments afin de suivre son évolution, ont-ils expliqué. Nous sommes à la disposition de l'ACA. Nous croyons en la capacité du Besòs de se régénérer, grâce à sa grande richesse biologique et son incroyable évolution. »

Poissons morts dans le Besòs. (David Perpiñán / DP)

LA VANGUARDIA, Desastre ambiental en el Besòs por un fuego en una química, https://www.lavanguardia.com/local/gran-valles/20191212/472188253537/incendio-valle-desastre-ambiental-besos.html, Extrait du 18/12/2019.

Retour