La disparition du glacier du Corral del Veleta : le prélude à l'aridité dans la Sierra Nevada

par Marketing (commentaires : 0)

Les ravages du changement climatique ne laissent personne indifférent. Comme chacun peut le constater, le climat évolue rapidement. Le glacier du Corral del Veleta n'est pas une exception. 

La hausse des températures à l'échelle mondiale causée par le changement climatique met à mal les glaciers, et en particulier les glaciers les plus au sud, qui en subissent les conséquences et finissent par fondre.

Aujourd'hui, Il Calderone, situé en Italie, est le glacier le plus au sud en Europe. Autrefois, c'est pourtant un autre glacier qui occupait cette place : le glacier du Corral del Veleta.

Pico del Veleta, Sierra Nevada.

La Sierra Nevada est le deuxième massif montagneux le plus élevé d'Europe occidentale, après les Alpes. Rattaché aux cordillères bétiques, il s'étend principalement dans la province de Grenade et une partie d'Almería, en Andalousie. La Sierra Nevada compte les plus hauts sommets de la péninsule ibérique avec le mont Mulhacén à 3 482 mètres d'altitude et le Pico del Veleta qui culmine à 3 479 mètres au-dessus du niveau de la mer.

À cette altitude, chaque année pendant l'hiver, la neige tombe en abondance entraînant au fil des ans la formation d'un glacier sur la face nord du pic.

Au cours de la dernière glaciation du quaternaire, il y a 12 000 ans, la latitude des zones arctiques s'est étendue entraînant l'apparition d'un glacier dans le Corral del Veleta, en raison de sa forme circulaire. 

Corral del Veleta.

Quelque temps plus tard, la Terre a connu une période de réchauffement, qui a entraîné la fonte de nombreux glaciers de la Sierra Nevada, à l'exception du glacier du Corral del Veleta, préservé par son altitude et sa situation exceptionnelle. Son emplacement au cœur du cirque de la vallée dans laquelle il s'est formé l'a probablement protégé des vents de haute montagne.

Par un été chaud de 1913, le glacier du Corral del Veleta a disparu à jamais. Seuls quelques restes de glace fossile demeurent sous la roche. Ils sont le signe indubitable de son existence. Selon une étude, depuis la fin du XIXe siècle, et plus précisément en 1995, le déclin du glacier s'est accéléré. En raison de la hausse des températures, il ne fait plus assez froid pour maintenir le permafrost du glacier, même à haute altitude.

Vue sur le versant sud du Pico Veleta, depuis la piste de Sierra Nevada 

Le plus préoccupant, ce n'est pas uniquement la fonte des glaciers situés, comme celui-ci, à haute altitude, c'est également le fait avéré que l'enneigement diminue dans la Sierra Nevada, ce qui signifie une diminution des ressources hydriques pour Grenade et Almería.

La Sierra Nevada constitue l'un des plus grands réservoirs d'eau de Grenade, alimentant les rivières à la fonte des neiges. Les chercheurs s'inquiètent tout particulièrement de l'augmentation de la sublimation de la neige, c'est-à-dire du passage de la neige de l'état solide à l'état gazeux, sans passage par l'état liquide, ce qui entraîne la disparition de plusieurs ressources hydriques.

Malheureusement, il semble que la perte de torrentialité montagnarde, combinée à la hausse des températures et la disparition des glaciers, ne soit qu'un aperçu de ce qui nous attend. Il nous incombe de préserver et sauvegarder nos ressources hydriques.

https://www.iagua.es/noticias/redaccion-iagua/extincion-glaciar-veleta-antesala-perdida-agua-sierra-nevada, Extrait du 26/03/2020

Retour